lectures un jour, lecture toujours

 

 

Question de lecture

Quel livre avez-vous adoré quand vous étiez adolescente ? Quel est votre livre de chevet ? quel livre vous a le plus marquée ?

Des questions qui reviennent parfois. Et chaque fois la même difficulté. Tant de livres et tant d’univers… toujours cette même impression de devoir pousser la porte un peu fort, au début, avant de m’asseoir dans l’espace clos de l’histoire. Il y a des saveurs qui se méritent.

Ma boulimie d’enfant et d’adolescence pour retrouver cette impression d’évasion, de jardin ouvert, de fruit défendu! Et tous ces livres que j’ai lus mais pas aimés, parce qu’ils me sont arrivés dans les mains trop tôt, trop tard, ou parce qu’ils en ont glissé.

« Belle du Seigneur »  de Cohen, qu’à l’époque j’avais subi pesamment, comme une épreuve obligée, y trouvant parfois des échos de vérité, comme on trouve des lambeaux de lumière au fond des couloirs d’un palais de Justice. Mais que je n’avais pas aimé. Et mon bonheur à la relecture aujourd’hui du livre*. Portraits jubilatoires et  méticuleux. Le  médiocre petit Deume qui s’aime à en aimer jusqu’au plus petit épiphénomène de sa personne proprette, mon bonheur à ces dialogues interminables, où se disent l’éternelle pérennité de certaines façons de penser, et la modernité du « dire ». Il y a peu de temps j’avais rouvert avec un œil neuf « Le malade imaginaire » et « L’avare ». Son incroyable modernité, dans la façon de poser la monomanie m’avait frappée. On ne devrait pas le faire lire pour de mauvais prétextes (ouf ! le génie de Molière pour les lycéens, faites moi rire ! si Molière au moins était inscrit sur Face book, mais même pas…)à des enfants trop jeunes, qui n’en profitent pas… La lecture est le plus raffiné des plaisirs, car elle convoque tous les sens. Elle guérit bien des maux, ouvre bien des horizons.

Une personne qui me dit une fois «  je ne lis rien, je ne veux pas être influencée par la vision des autres, et leur expérience, je veux faire la mienne. » Je ne l’ai plus jamais regardée de la même façon.

et puis j'ai fini par ne plus la voir du tout.

*merci à Musanostra

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire