nous l'appelerons Angelo

Hier à la radio, j'ai entendu qu'on allait (on qu'on tentait de ) passer une loi sur l'interdiction de la fessée. Les parents seront, s'ils contreviennent, passibles de sanctions pénales.

Je ne sais pas si c'est un bien ou un mal. Frapper ne résoud rien, c'est souvent un signe d'impuissance, et protéger ceux qui sont trop blessés est une bonne chose, mais introduire la loi et l'autorité étatique aussi près de la cellule familiale, substituer le flic au père, et mettre le flic sur le père, est-ce bien la bonne idée. Parce qu'une chose est claire, nos ados sont mal. Il ne fait pas bon avoir 15 OU 16 ans en ce moment. L'idéologie? la morale? la pub. C'est elle qui fait la leçon, qui souffle toutes les revendications (a quoi cela sert d'être ados si on est limités? orange) C'est elle qui sert de lien entre le dedans et le dehors, on est marqués, comme du bétail dans un corral, que ce soit par Diesel ou par Levis, on rejoint un troupeau portant la même marque d'esclavage et on se sent bien. Sauf que pour y rentrer, dans le cercle des happy fews, il faut du fric, du pognon, du blé, du flouze, des pesetas. Et que c'est là que cela coince. Alors les ados apprennent  la frustration, le désir inassouvi, la violence.

Et puis l'alcool, le joint, la drogue. Boire vite, beaucoup, pour être bourré et avoir la tête à l'envers en quelques minutes, c'est le sommet, le top...

Personne n'y échappe, on peut les garder dans les bras aussi longtemps et le plus étroitement possible, personne n'y échappe, parce que la voilà l'idéologie.

Ceci dit si j'avais cet âge et que ma mère porte mes jeans, se tape mon petit copain appelé pour la circonstance toy boy et ait fait de son visage et de son derrière des chefs d'oeuvre de la technologie moderne, je crois que j'aurais un problème aussi.

Et la nôtre d'idéologie, au fait, c'est quoi?????????

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire