procrastination et hybris

 

On procrastine, on procastrine pour les petites choses, petites lettres, petites factures, petites actions qui piquettent la nappe lisse de la journée et qu’on renvoie au moment où on prendra le temps un bon coup. On fait de même  pour les actions plus conséquentes, actes notariés, visites au médecin, révision de la voiture… On espère qu’un ange avec le cerveau d’Enstein va venir régler pour vous tous les petits problèmes de la vie ordinaire. Parfois on procrastine et on se met la tête sous le sable, l’oreiller, sous les cachets, sous l’alcool, chacun sa couverture, mais toutes les raisons sont bonnes pour penser « aujourd’hui » et ne pas penser « demain » . Et la plomberie lâche, on s’explose le cœur à la réparer, la voiture qui devait vous conduire à l'hôpital refuse de démarrer, le banquier qui n’a pas reçu son chèque en profite pour appeler.

On se sent dépassé, le monde s’effondre, on attend les résultats médicaux en faisant en courant tout ce qu’on avait le temps de faire avant et qu’on n’avait pas fait.

Hier c’était ce havre béni et heureux où, sur la photo on avait le sourire. Aujourd’hui ce sont des fêtes sombres, la vie qui agresse, la solitude, l’agressivité. Mais ce matelas de Job, pourtant, on se l’est bien préparé.

Et puis on ferme bien les yeux. La réalité n’est pas trop belle, on l’habille des dentelles du rêve pour mieux la supporter, on la maquille. On vit. Et puis il pleut, le masque coule, et la vie n’est que la vie, avec ses factures, ses mauvais temps et les gens qui ne sont jamais ce qu’on a rêvé.

Au réveil la plomberie est bouchée.

Il valait nettement mieux rester réveillé, même si la tête du plombier … pauvre plombier.

 

La vie est cruelle, elle veut bien se déguiser, mais pas longtemps, et le temps qu’on lui fait passer en coulisse, elle le fait payer à l’acte 4

"Des brouillards du chagrin, tu m'aveugles ; merci !"
 William Shakespeare ; extrait d'A la dame brune - CXLVIII.

Il n’existe à la solitude qu’un seul manteau, l’orgueil.

Hybris des antiques, qui se croyaient hors des châtiments des dieux. Puisque le châtiment est inévitable, autant être orgueilleux

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire