rêve

Et si le rêve n'était la plus belle part de la vie
Et si
Et si la réalité n'était qu'un rêve qui s'ennuie
Et si
Les ailes se brisaient de folie
Et si...
Et si...

Je sais
Je sais que l'aigle est seul qui expie
Trop haut pour qu'on l'aide, en son nid
je sais  que la lycanthtropie
De nuits solitaires jamais... ne se rassasie
Je sais
Que l'esprit
A la main se lie
Pour manquer de peau, de vie,
Mais que l'envie
Jamais ne se démentit.
Oh, je sais, quelle prison est la vie
Quelle prison est l'envie.

Mais si...
Le rêve n'était la plus belle part de la vie?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire