Theodore de Samos et Erostrate

On dit que le temple d’Artemis à Èphese bâti par Théodore de Samos était si beau, qu’on le classa dans les merveilles du monde. Il fut long à construire. 

La nuit de la naissance d’Alexandre, un obscur dérangé, Erostrate y mit le feu, qui fut très rapide à tout démolir. Quand on lui demanda la raison de son geste l’homme dit qu’il voulait parvenir à la postérité.

Dans le «mur» JP Satre en parle. Je ne sais pas, je lis le « mur», mais je ne suis pas encore parvenue à cette nouvelle/ Le fait est qu’il y a deux façons de parvenir à être connu, pour ceux qui le veulent. Construire, et c’est lent. Démolir, mettre le feu, saler la terre et planter le drapeau de son nom. C’est plus rapide. 

Léon Frapié, Emile Moselly, Henri Barbusse, Henri Béraud... qui sont ces noms ? les lauréats du prix Goncourt, il y a longtemps.

Où est la vérité?

La mienne n’est pas dans le feu.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire