Livre d'or

7 message(s) dans le livre d'or

ferrarilycee (site web) Le 09/03/2015

Bonjour, merci de votre message.
Il arrive dans quelques jours un roman mettant en scène un nouveau personnage, aussi atypique que Pierucci toujours à Bonifacio, mais dans un autre univers. Pierucci sortira dans l'année lui aussi, mais ce sera peut être le dernier. Il est fatigué . Trop de balles trop de fantômes . Aussi ce livre sera-t-il très dense. Je pense que vous devriez aimer Calistu Garofaro, ce nouveau personnage et la galerie de personnages qui l'accompagnent. Mais il faut aller jusqu'à la dernière ligne pour en comprendre tout le sel. Pierucci a besoin de repartir sur un autre pied, un peu comme dans le " Jardinier" ce n'est pas quelqu:un qui se répète. Mais merci de votre interet.

Ignace T Paoli (site web) Le 29/07/2012

La persévérance du jardinier ,

Marie-Hélène Ferrari
Editions Clémentine paru en 2012

Belle couverture noire attirante avec juste des fleurs colorées vert jaune et un peu de sang, genre trèfles avec pas de chance ! Pierucci, ok, le 8e, donc il faut que je voie, que je sache qui est cet enquêteur qui intervient dans cette histoire encore. Je me dis que c’est l’occasion de découvrir ce personnage qui  vaut à son auteure un grand succès jusqu’en Italie. Je commence à lire et alors que les jardins faits de fleurs ou de fruits , les mares, les allées, les poissons ne m’intéressent pas du tout , mais pas du tout, je me laisse prendre à ce récit d’une histoire qui se déroule en Corse du sud tout en me demandant si je vais m’accrocher longtemps à cette intrigue du type : un ancien médecin –un veuf malade, seul  - arrange son jardin et celui de son voisin, l’italien Luciano. Bon, ça manquait un peu d’action, on le voit prendre ses médocs, penser à sa femme. Enfin un gosse arrive, seul aussi et comme par miracle,  libre d’habiter avec le vieux monsieur qui reprend goût à la vie. Ce n’est pas non plus trépidant, ce n’est pas un polar, ça traine parfois un peu. Ces deux gaillards là ne peuvent demeurer dans ce huis clos, l’auteur crée pour eux Mathilde (l’âge d’une grand-mère) et pour le gamin fait apparaitre une sauvageonne, Anna ! Une belle équipe,  deux couples, un voyage, et à travers les confidences du vieux Pierre, on replonge dans une époque troublée de l’histoire et on se concentre à nouveau.  Les allemands, les italiens, la mort de ceux qu’on aime dans des conditions parfois insupportables pour ceux qui restent.
Le gamin part et revient, la famille, l’école, le vieux et lui doivent s’y résoudre. Il y a dans ce livre de belles choses à apprendre sur les plantes.
Forte, Madame Ferrari ! On arrive à la fin du livre en se demandant où est Pierucci ! Mais il est bien là, Armand et j’ai été heureux de le rencontrer ! Et étonné du bon tour joué par sa créatrice !
Je  lis vite, ce roman est mince. Il m’a fait passer un bon moment. Je vais en lire d’autres de cette série car je n’aime pas rester sur ma faim !

Ignace Th. Paoli
juillet 2012

Ferdine Le 16/12/2011

Merci de la lecture de vos livres. J'attends les nouveautés avec impatience. J'aime particulièrement Ansidéo Giovanali. Merci beaucoup

Marie Blanche Le 07/11/2010

Merci Marie Hélène pour cet après midi de bonheur à Calvi

Laetitia Le 23/07/2010

Bonjour, et merci pour votre oeuvre. Je profite de cet espace pour vous dire que je vous trouve cruelle : deux ans que j'attends la suite de la chronique des dômes. Vous avez trouvé votre place entre Huxley et Barjavel, alors ne nous faites plus languir.
Bien à vous,
Laetitia.

Martine Le 20/12/2009

je viens de finir boire les nuages dans une tasse de porcelaine, je suis encore dans l'histoire, dans l'émotion. Je vous remercie de tout coeur

Jean Michel Hérouart (site web) Le 17/09/2009

Qui est hasard ?
Qui est joie ?
Qui est le temps Des Temps ?

La rencontre
La fusion
La fusion et la rencontre des Temps.

A cette rencontre due au hasard et la joie des Temps

Écrire un message sur le livre d'or

Code incorrect ! Essayez à nouveau