Excipit, Etranger, Camus

Séance finale, l'Etranger

 

 

support:L'excipit

objectifs: l'excipit, le questionnement, la révolte de M.

 

Ds les passages précdt on se rend compte que M. parle en ayant une temporalité très floue, et on voit qu'il ne s'implique dans rien.

Situation: L'aumônier vient le visiter, ce qui provoque la révolte

pbtique, en découvrant toute l'absurdité de sa vie, cmt M. parvient-il à trouver la paix et l'acceptation de soi.

 

Structure

Trois parties

1>je prierai pour vous

2>alors> il s'est détourné et il a disparu

3>jusqu'à la fin

 

1/Visite de l'aumônier

Volonté de faire accepter Dieu et la repentance à M. génère une confrontation, car les deux personnages sont en totale contradiction, M. est seul, il met une distance entre lui et l'autre.

Il rapporte ce que fait l'aumônier, au discours indirect, pas de discours direct, il reste observateur, passif.

Dans un premier temps.

Il rejette l'hypothèse religieuse qui correspond à l'espoir: l'homme est voulu par D et Guidé par D

Alors que M. est guidé par le non sens, donc, l'idée MM de D est contraire à lui. Il est absurde, prône le silence déraisonnable du monde, donc le non sens de la vie.

On voit ici l'annonce d'une révolte.

« Sa présence me pesait et m'agaçait » de nbx relevés montrent que sa colère monte et finit par exploser.

 

 

2/Une révolte salvatrice

A travers ce passage on voit une véritable catharsis

Purgation de passions négatives pas un spectacle

Ce passage nous inspire pitié et terreur, donc il y a un phénomène d'identification. Théâtralité par la nature discursive du passage.

Cette scène peut être jouée, et présente donc un aspect réel de tragédie antique.

  1. trouve dans ce dénouement une fin de héros tragique.

    « crevé crié, insulte, j'ai tout fait en criant »

    1. une affirmation de soi, prédominance du « je »> « moij'avais l'air d'avoir les mains vides. »

    2. effacement des autres de l'aumonier, tout est rapporté à sa pensée.

    3. Le mot raison revient avec violence, anaphore qui montre qu'il commence à prendre conscience du temps, la temporalité se fixe avec la succession des verbes conjugués.

    4. Il devient capable de se projeter, mais il semble arrêter le temps pour se livrer à sa reflexion.

    5. Il voit la fin des certitudes sur la vie, la mort est la seule ssolution, elle est celle qui nous attend tous, mais se contente d'être un point final, tout le monde est logé à la mm enseigne, chien, femme, Marie, égalité devant la mort, pas de dichotomie, judeo chrétienne.

    6. L'antithèse, mourir et privilège interpelle le lecteur, la modalisation (privilège, aspect subjectif, uniquement pour lui)

       

3/ une paix retrouvée;

 

Une renaissance sensorielle la révolte l'a purgé de ses peines, elle l'a épuisé, ensuite il renait.

Je me suis réveillé avec des étoiles sur le visage

Il renait avec les étoiles sur le visage

champ lexical du corps (visage , corps tempes) qui est l'objet d'une source de vie.

Tout cela le ramène à sa mère.

Par cela la boucle est bouclée, on revient en épinadiplose vers l'ouverture du livre, La mère, qui devient à ce moment un sujet de véritables sentiments.

Il comprend pourquoi elle avait un fiancé sur la fin de sa vie, car c'est la mort qui lui donne envie de vivre

Il est libéré, arrive à se comprendre lui-même

Il n'est plus étranger, donc il doit mourir, car l'étranger qui n'est plus l'étranger, doit mourir.

Mourir, est un passage neutre qui met la vie en valeur.

Il souhaite être accueilli avec de grands cris de haine, haine et amour sont des sentiments, il n'est plus seul, puisque les autres éprouvent un sentiment.

Conclusion, un personnage qui meurt heureux

il trouve le stoicisme et l'épicurisme

reste prisonnier de son manque de communication

est-il vraiment un héros romanesque

il pose la pbtique héros antihéros

c un anticonformiste

 

On peut le mettre en rapport avec Julien Sorel

 

Commentaires (6)

1. Vio 13/06/2010

MERCI POUR CETTE AIDE AVANT LE BAC ;)

2. MHF 21/05/2010

Comme le dit Bubu, ce sont des notes prises en cours par un élève qui avait un ordinateur, et que je mettais en ligne pour ceux qui n'avaient pas tout noté ou les absents, ce n'est pas un commentaire rédigé, je crois qu'il y en a un autre de ce type, si cela ne vous plait pas, allez payer votre travail sur un site marchand, flute. Je suis toujours effarée par les gens qui râlent. Petits joueurs!

3. bubu 19/05/2010

le stéréotype de l'abruti de la classe qui veut trouver quelque chose à dire dans son commentaire ou sa dissert' et qui est incapable de lire une prise de note.
merci lemon pour ton commentaire très utile.
pour ma part je remercie l'éditeur pour son travail qui ma permis de comprendre la fin de ce livre magnifique

4. MHF 04/05/2010

je ne comprends pas la reflexion sur le copier coller, du n'importe quoi? j'ai droit a une explication?

5. bescherelle addict 19/02/2010

c 'est un spécialiste de l'orthographe qui le dit, ouaf, mon gars avant de lâcher un com, vérifie ton texte,

6. lecuyon 17/02/2010

Malgré de grosse faute de frappe le site est plutôt pas mal . Mais je suis bien content de l'avoir ^^

Vous devez être connecté pour poster un commentaire