le Rouge et le Noir Stendhal Incipit commentaire

Commentaire littéraire Introduction :

Henri Beyle, plus connu sous le nom de Stendhal est un auteur du XIXème siècle. Après l'écriture de son roman Le Rouge et le Noir en 1830, les autorités autrichiennes se méfient de ses opinions politiques . Son œuvre est issue du romantisme, mais nous verrons qu'il est difficile de laisser cette unique qualification à l'auteur, malgré que Julien soit l'archétype du héros romantique.

La scène étudiée correspond à l'incipit du roman, à la scène d'exposition. Nous allons nous interroger sur le fait que cet incipit soit original.

En quoi l'incipit du roman de Stendhal, Le Rouge et le Noir, est-il un incipit original ?

Nous répondrons à cette question en trois parties ; premièrement nous verrons que le lecteur se met dans la peau du personnage, ensuite nous étudierons les informations données par l'auteur sur Verrières, et enfin en dernière partie nous montrerons qu'il y a une opposition entre la ville et ses habitants.

I/ Le lecteur dans la peau d'un personnage A) Focalisation interne

- cadre spatio-temporel - du gros au détail

- plusieurs points de vue
- paragraphe 1 → pluriel, champ lexical des formes et des couleurs
: ELOGE - paragraphe 2 → info sur l'économie (industries)

B) Informations sur la société

-« habitants plus paysans que bourgeois »
-« procure un certain bien être »,
-« aisance générale »
- présence féminine : « de jeunes filles fraîches et jolies » dans un environnement brut : « ce

travail si rude » = CONTRASTE

C) Informations sur l'économique

-Présence d'une industrie de bois → « fort simple », « les scies à bois » → « Fabrique de toiles peintes »

- scierie
-« fabrique de clous » → « elle fait du bruit » → attire l'attention sur Mr de Rênal
- idée de hiérarchie jusqu'à Mr de Rênal (le maire)
- industrie du bois, des clous, des tuiles à bruit omniprésent → champ lexical de l'ouïe

→bien être, prospérité, aisance générale à reconstruire

III/ Verrières : les deux facettes de la ville et de son maire
A) Première vue sur M. le maire
-description progressive du maire → personnage important

→ il a une entreprise et c'est le maire de Verrières. -il n'apparaît qu'à la fin de l'extrait

B) D'un coté un lieu, d'un autre des habitants

- Stendhal ne va pas décrire les habitants car il les décrits déjà en montrant l'aspect de la ville

C) Image valorisé de la ville et de ses habitants

- Stendhal jongle entre les points de vue
- ville présentée comme dans les contes → panorama d'une carte postale

→ lieu accueillant (champ lexical de la beauté)

Conclusion :

Dans cet incipit le narrateur a pour rôle un guide touristique, il nous permet de mieux percevoir cette petite ville en passant de l'éloge au blâme en utilisant des informations plus précises


→ narrateur omniscient « je » → impression de froid (aspect péjoratif) - paragraphe 3 → « on » : tous les lecteurs s'y reconnaissent

→ champ lexical des sens (auditif et visuel) → effet de généralisation - info. géographiques précises → réalisme

B) Le lecteur voyageur

- incipit suspensif
-le lecteur se trouve dans la peau du voyageur -le jugement du voyageur
- un regard qui oriente la lecture
- narrateur omniscient qui rentre dans Verrières

II/ Informations sur Verrières
A) Informations historiques et géographiques
- références géo. → « Franche Comtée », « Le Jura », « un sommet », « Le Doubs »

→ « haute montagne », « collines », « cimes », « torrent » → « Le Nord », « au dessous », « à 100 pas »

- références historiques → « présence espagnole », « Chute de Napoléon » - guerre : « fortifications », « rebâtir les façades » 

B) Informations sur la société

-« habitants plus paysans que bourgeois »
-« procure un certain bien être »,
-« aisance générale »
- présence féminine : « de jeunes filles fraîches et jolies » dans un environnement brut : « ce

travail si rude » = CONTRASTE

C) Informations sur l'économique

-Présence d'une industrie de bois → « fort simple », « les scies à bois » → « Fabrique de toiles peintes »

- scierie
-« fabrique de clous » → « elle fait du bruit » → attire l'attention sur Mr de Rênal
- idée de hiérarchie jusqu'à Mr de Rênal (le maire)
- industrie du bois, des clous, des tuiles à bruit omniprésent → champ lexical de l'ouïe

→bien être, prospérité, aisance générale à reconstruire

III/ Verrières : les deux facettes de la ville et de son maire
A) Première vue sur M. le maire
-description progressive du maire → personnage important

→ il a une entreprise et c'est le maire de Verrières. -il n'apparaît qu'à la fin de l'extrait

B) D'un coté un lieu, d'un autre des habitants

- Stendhal ne va pas décrire les habitants car il les décrits déjà en montrant l'aspect de la ville

C) Image valorisé de la ville et de ses habitants

- Stendhal jongle entre les points de vue
- ville présentée comme dans les contes → panorama d'une carte postale

→ lieu accueillant (champ lexical de la beauté)

Conclusion :

Dans cet incipit le narrateur a pour rôle un guide touristique, il nous permet de mieux percevoir cette petite ville en passant de l'éloge au blâme en utilisant des informations plus précises


Vous devez être connecté pour poster un commentaire