portrait d'enseignant

analyse du portait d\'enseingant gil blas.pdf

toujours sur le même principe, téléchargez le pdf dont l'image ci dessous n'est qu'un aperçu.

Séance 2 : support : Gil perez , le maitre de Gil Blas de Santillane

        Objectif : le roman picaresque

                         première approche vers le commentaire composé : trouver les axes.

 

 A) le texte et son contexte

 Le 18 eme siècle est une époque qui va voir cohabiter un grand nombre de genre littéraire différent. Les tragédies du 17 eme siècle continue d'être jouer pour la noblesse. Tandis que l'esprit des lumières avec les philosophes oriente progressivement la pensé vers la révolution.

Des romans visant a plus de réalisme voit le jour, mais nous assistons a ce moment a la naissance véritable du roman picaresque en France. En effet, depuis le succès de don quichotte de la Manche , ce genre plait de plus en plus . Le sage va emprunter son œuvre au roman des d'Espinel de Marcos de Dorgeron , mais va crée un personne très originale qui marquera le siècle. On retrouve dans la satire de ce livre certain personnage du siècle comme voltaire.

 

 

 

XXX

 

 Siècle

       courant littéraire

                             L’auteur

                                  Extrait de l'œuvre

                                                       Problématique d'épreuve

 

Annonce du plan d'étude : lecture de l'extrait.

Lesage s'etait spécialisé dans l’adaptations espagnole mais il a connue un véritable succés avec Gil Blas

Notre extrait se situe au début du livre ou le Picaro n'est encore qu'un enfant.

L'auteur va nous dresser le portait de cet enseignant

problématique: nous allons voir ici comment l'auteur s'y prend en  nous faisant la narration d'un apprentissage pour nous dresser un portrait a charge de certains membres du clergé de cette époque.

 

Lecture analytique : notre texte est un texte discursif comme le montre l'embrayeur  «mon » ou « je » (L.1). Il a les apparences d'un texte autobiographique, c'est une autobiographie fictive car nous savons que le sage n'a pas eu de parents valet.

Dans toute narration, on trouve en proportion valable : 1) scène  2) pause  3) Ellipse 4) Sommaire

 

-la scène est le point culminant de la narration

-la pause est la description

-l'ellipse est ce que l'on ne dit pas

-le sommaire est le résumé rapide des évènements.

 

METHODOLOGIE : Apres avoir déterminé si mon texte est un récit ou un discours, je dois savoir quelle est sa qualification ,  si je repère une narration , je recherche les 4 étapes possibles dans le texte.

Dans le texte, nous avons deux sommaires et une pause, de nombreuses ellipses porteuses de sens : qu’a appris Gil Blas ?

 

C ) le commentaire composé.

 

Axe 1) Une situation d'apprentissage particulière

a)     Nous avons deux personnages en scène qui sont bien différents : Le premier est Gil Blaz lorsqu'il il était petit et le second est un prêtre. Ce texte est discours autobiographique comme nous le prouve le pronom « je » et les autres embrayeurs ( ma … )  Nous savons cependant que Gil blas n'est pas Lesage , il s'agit d'une autobiographie fictive . Si le personnage du prêtre est longuement décrit, Gil Blaz ici n'est qu'un subissant,  sujet.. la seul chose que nous savons de lui est qu'il est éveillé.

 

         b)Le temps de l'apprentissage n'est pas déterminé mais il s'étale de l'enfance à l'adolescence , et n'a pas pour objectif de décrire ce que Gil Blaz a appris car nous ne savons qu'il n'a sus lire que par ricochet « en me faisant connaître mes lettres » « l.7 ».  Nous apprenons ainsi que l'éducation est perçue comme un privilège a l'époque « l.1 » d'être mal élevé , que tout le monde n'y a pas accès . Si je n'eusse eu « L.2 » et que même dans des conditions particulières , l'éducation n'est pas assurée.

 

Chaque axe doit être subdivisé en 3 sous parties contenant chaqune une unité thématique. Ces parties doivent etre clairement visible sur la copie, nous avons ici traité  1) personnage     2) temps   3) privilège

 

Axe 2 ) la description d'un maître

 

Ce texte nous propose une prosopographie  , une éthopée et un constat

 

 

         a) la prosopographie ou description physique du maitre

 

Le curé est petit « L.3 »

Il est gros , ou plutôt , extrêmement gros.

Il a la tête enfoncé dans ses épaules.

Le mot est porteur de scène de mollesse . La phrase qui résume son portrait est la phrase nominale «  voilà mon oncle » .

 

         b) Portrait Moral.éthopée

 

Le physique est porteur de sens car il provient directement du mode de vie de cet homme « l.5 » le prêtre ne songe qu'a : bien vivre.   Il y a dans cette expression, une polysémie car le philosophe marc Aurèle, puis plus tard Montaigne , bien vivre était vivre en philosophes honnête homme.

Axe 3 ) Une satire du temps répartie sur trois domaines.

a) une éducation qui n'est pas accessible a tous , constat d'une inégalité.

La première critique implicite de ce texte est que l'éducation n'est pas un fait qui va de soi? L'expression «couru le risque» nous indique que la norme est l'absence d'éducation. Il n'y a pas de programme , pas de contenu de savoir égale et uniforme «l.2» Première ligne du 3 eme paragraphe «il le prit chez lui depuis son enfance» nous apprenons qu'un autre des problèmes lié a l'éducation , vient aussi de sa condition d'existence :seul les gens riches peuvent héberger un précepteur . De même , les internats ne sont pas accessible a tous. Gil blas trouve chez son oncle la solution à tous ces problèmes . La phrase Causale « je lui paru si éveillé» et sa conséquences «cultiver mon esprit» nous indique que même en situation d'éducation , celle ci n'allait pas de soit. Première satire donc, celle de l'inégalité éducative qui conduit à de curieux expédient,

b) une satire du clergé

Gil perez s'exprime d'un point de vu éducatif en négatif. Il ne sait pas lire ( ce qui ne lui fut pas moins utile qu'à moi ) « négligé » « parvint a lire ». Il ne sait pas non plus le latin. Nous avons le constat triste d'un prêtre inculte qui ne connaît même pas les bases de sa fonction. Si l'homme chargé de l'éducation des foules manque à ce devoir, que sont les autres?

c) qu'est donc Gil Perez ?

C'est un homme bon , il accueille son neveu , il se résout a cultiver son esprit en s'achetant un Alphabet. Il a de la bonne volonté , il aurait encore bien voulu , mais c'est aussi un homme qui ne songe qu'a son ventre . Gros , enfoncé , dont la philosophie est cantonné dans des valeur matérielles , contraire a sa fonction. Contraire aux normes de l'Honnête Homme et contraire au philosophe dont il n'a pas la curiosité,

En conclusion , dans ce roman picaresque , l'auteur nous dresse un portrait critique des modes d'enseignement du temps ainsi que du clergé . Le portrait de Gil Perez est une caricature , un type littéraire que l'on retrouve dans beaucoup de roman populaire et qui n'est pas sans vous rappeler Frère TUCK des Robin des Bois,

Vous devez être connecté pour poster un commentaire