déroulement de l'eaf: la réalité de l'épreuve

Le déroulement de l’épreuve

Vous vous présentez à l’examinateur, à l’heure dite, muni de tous les documents : carte d’identité, convocation, liste de textes, textes et oeuvres complètes (en double). L’examinateur vous pose une question sur l’un des textes de votre liste.

  • Vous préparez dans un coin de la salle votre exposé (30 minutes).
  • Vous présentez votre réponse à l’examinateur (10 minutes).
  • L’examinateur vous pose des questions sur votre préparation ou sur un autre point du programme (10 minutes).

La phase de préparation (30 minutes)

  • Relisez attentivement la question qui vous a été donnée par votre examinateur.
  • Lisez tranquillement le texte une première fois en gardant la question à l’esprit. Relisez-le une seconde fois, un crayon à la main, pour souligner les passages que vous voulez citer lors de votre exposé.
  • Attention : il ne s’agit pas de rédiger chaque mot de l’exposé que vous allez présenter à votre examinateur. Faites des phrases courtes.
  • Pensez à bien organiser vos idées.

L’exposé (10 minutes)

  • Dans votre introduction, annoncez les points clefs, les idées principales qui répondent à la question que l’on vous a posée.

  • Faites une lecture expressive du texte, sans exagérer, mais qui montre que vous avez bien compris les nuances du texte.

  • Après avoir introduit le sujet, vous pouvez utiliser une amorce du type : ” dans une première partie, je vais montrer que…, puis dans un deuxième temps comment… et enfin je serai conduit à examiner…”

  • Dans votre développement, chaque partie doit faire apparaître une idée maîtresse.

  • Au cours de votre présentation, annoncez clairement les différentes étapes de votre exposé par une phrase simple : cette étape est cruciale car c’est un gage de clarté pour votre examinateur. Développez ensuite chaque point en vous appuyant sur des citations précises, que vous prendrez soin d’analyser de manière détaillée.

  • Attention à ne pas vous écarter de la question posée. Evitez les digressions. Vous n’avez que 10 minutes pour répondre à la question posée ! Ne perdez pas de temps !

  • Pour annoncer la fin de votre exposé, vous pouvez utiliser la formule : ” pour conclure…”. Il s’agira alors de récapituler les étapes principales qui vous ont conduites à répondre à la question posée.

  • Vous pouvez terminer en ouvrant vers un autre texte du groupement, ce qui orientera la suite de l’entretien…

L’entretien (10 minutes)

Pour le réussir, il faut :

  • une bonne connaissance du groupement de textes
  • une bonne connaissance de l’environnement culturel et littéraire dans lequel le groupement s’inscrit
  • être capable de dialoguer avec le professeur, de répondre à ses questions (vous pouvez lui demander de les reformuler si jamais vous ne les avez pas comprises)

  • convaincre, argumenter, prendre position

La forme de votre prestation : quelques conseils

  • Respirez un grand coup avant de commencer et pensez à regarder votre examinateur sans rester trop collé à vos notes. Pensez à vous tenir droit, bien assis sur votre chaise, en signe de respect pour votre interlocuteur et de manière à capter son attention.

  • Utilisez un langage clair et précis, faites des phrases courtes.

  • Utilisez le mot juste, explicitez les termes techniques, employez un vocabulaire riche, n’hésitez pas à utiliser des termes techniques dont vous maîtrisez le sens (attention avec les figures de style : il vaut mieux expliquer la figure que vous relever plutôt que de lui donner un nom qui ne correspond pas !)

  • N’hésitez pas à ” donner de la voix “, à parler fort, en articulant, de manière vivante et posée.

  • Essayer de trouver votre rythme : ni trop lent ni trop rapide. Faites de courtes pauses (à la fin de chaque partie par exemple)

  • pour plus de renseignements: http://lewebpedagogique.com/bac-premiere/l%E2%80%99oral-de-l%E2%80%99epreuve-anticipee-de-francais-le-jour-j/

Vous devez être connecté pour poster un commentaire