Chaussures Italiennes, H Mankell

 

« Les chaussures italiennes » H Mankell

Il y a diverses formes de livres, ceux qui distraient, ceux qui touchent, ceux qui lassent, ceux qui dégoûtent. Les « chaussures » fait partie d’une catégorie très spéciale : ceux qui aident à vivre.

Peu importe l’histoire (un homme qui vit nulle part, il fait très froid, il est très seul). Il y a dans ce texte une magie, un souffle, une pudeur, une bonté et un espoir qui touche, qui fait réfléchir, qui emporte. Peu de mots, mais tous essentiels, la vie y est donnée crûment mais justement et c’est la magie de l’opération : c’est la vie dans toute sa splendeur.

Un homme ne sait pas pourquoi il vit, et la vie lui fait le cadeau de lui apporter la réponse.

Il ne faut pas raconter un mot de l’histoire. Il faut juste dire, rien n’est hasard, et si Mankell est devenu un grand auteur, c’est que son œuvre est une grande œuvre.

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire