"cellule 10" Marzouki

Le livre est épuisé, allez l'emprunter en bibliothèque, c'est un choc en pleine poitrine.

Voici le thème, on ne sort pas indemne de cette lecture.

La prison de Tazmamart, située au Sud-Est du Maroc dans l'Atlas, fut construite secrètement en 1972 pour y détenir les opposants au régime du défunt roi Hassan II.



Après l'échec de plusieurs tentatives contre le roi Hassan II, surtout celle, la plus menaçante, de général Oufkir, 58 officiers de l'armée ont été détenus à Tazmamart. 28 seulement en sont sortis vivants 18 ans plus tard grâce à la pression de groupes internationaux, notamment celle des organisations de défense des Droits de l'Homme. Ahmed Marzouki fut l'un de ces 28 personnes qui ont pu échappé à la mort par miracle.

Ahmed Marzouki raconte avec une grande précision les jours (6 550 jours précis) qu'il a passé à Tazmamart dans une cellule de béton, 3 mètres de long sur 2,5 de large, avec un trou d'évacuation et 17 orifices dans le mur pour ne pas étouffer dans l'obscurité totale.

32 tombes ont été découvertes à l'intérieur du bagne de Tazmamart par l'instance équité et justice (IER) qui a été créée par le roi Mohammed VI en 2003 spécialement pour mettre en évidence les graves atteintes aux droits de l'homme entre 1960 et 1999.

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire