APHORISMES

comme il fait être malvoyant pour aimer sa propre laideur! le poete est le plus clairvoyant des malvoyants


le temps est précieux, il faut être méticuleux de son usage. Veiller pour son bonheur à ne jamais excéder cinquante pour cent d'actes désagréables, et augmenter en conséquence l'intensité es moments heureux, si on ne peut agir sur leur durée

les êtres qui nous apportent vraiment quelque chose ont le bon goût d'être des comètes, ils nous permettent de les regretter, pas d'attendre avec désespoir qu'ils s'en aillent

Ne jamais oublier que le "soi" n'est pas le "vous" le "soi" n'est qu'à soi, il écrase le "vous"

la politesse suprême que l'on peut faire à l'autre est de ne jamais lui peser, rester léger, c'est le secret des rapports bien pensés.

se regarder le nombril, ne voir que soi, se retrouver seul. l'autocomplaisance est le début de la solitude

L'immobilité est un don, comme le champagne, il faut la supporter.

les haines les plus irrépressibles ne trouvent d'autres terreaux que la peur

l'ennui naît du rassemblement de gens qui s'écoutent parler.

plaire pour être accepté, accepter de plaire, se déplaire, l'accepter.

refuser en toute circonstance, la médiocrité, surtout quand elle provient de soi. L'excellence est un devoir de celui qui s'expose;

il faut aux petits hommes de petites estrades, sinon, ils ne pourraient se hisser. Ils voient le monde à leur aune, aux plus grands ils coupent la tête, pour se rassurer

se taire pour mieux parler

toute forme de dépendance est un naufrage, s'il faut sombrer, qu'il y ait du champagne

attendre et espérer c 'est vivre encore, mais pas assez

ceux qui ont beaucoup de certitudes et peu de doutes sont des imbéciles, ceux qui ont beaucoup de doutes et peu de certitudes sont souvent des ivrognes
mais pas toujours

-Le masque n'est-il pas la seule vérité ?

-Ne jamais suivre la file 

-Trop ou pas assez, jamais juste.

-Certains vivent leur drame et s'en délectent car ils n'ont aucun pouvoir créateur. Ils s'étalent avec complaisance sur leur propre néant ...en se cherchant des bourreaux, qui eux, sont des créatifs...et je suis un bourreau définitivement 

-La médiocrité de certains les protègent de tout, y compris d'eux-mêmes

-La médiocrité se réfugie souvent dans l'agressivité

-Un « tiens » vaut mieux qu'un " donne "


Vous devez être connecté pour poster un commentaire